JE REDEVIENS CET HOMME NU


JE REDEVIENS
CET HOMME NU
Georges hyvernaud
CÉLINE POUILLON


Georges Hyvernaud écrit La Peau et les Os guère après son retour de captivité en Poméranie (1940-1945). D’une beauté à couper le souffle, imparable comme le destin, maigre comme un chat mouillé, semblable à un Giacometti, ce chef-d’œuvre de la littérature française passe inaperçu malgré le soutien fervent de quelques intellectuels et écrivains de renom. Très vite oublié, comme Hyvernaud lui-même, La Peau et les Os entre peu à peu dans une tout autre dimension, celle de ces livres de haute puissance humaine et poétique que se partagent en secret celles et ceux qui ont au cœur et à l’esprit le métier de vivre. La réalisatrice et metteuse en scène Céline Pouillon est de ceux-là, comme avant elle le guitariste Serge Teyssot-Gay, ex-membre de Noir Désir, auquel on doit une mémorable adaptation de plusieurs textes d’Hyvernaud pour la chanson (On croit qu’on en est sorti, 2000). Avec Je redeviens cet homme nu, Céline Pouillon nous invite à la suivre sur les pas du Georges Hyvernaud qu’elle aime, le poète d’aujourd’hui pour les gens d’aujourd’hui, mais aussi la figure de l’écrivain captif, comme le fut avant lui Oscar Wilde. Sur le plateau, les comédiens Stanislas Nordey et Julie Pouillon, auxquels répondent la voix et la musique de Serge Teyssot-Gay. Céline Pouillon nous fait entendre une langue au dépouillement fluide et somptueux, d’une musicalité proprement inouïe. Outre La Peau et les Os, elle a retenu pour ce spectacle un autre très grand texte de Georges Hyvernaud, la Lettre à une petite fille, que l’écrivain a imaginée durant sa détention et écrite à son retour, pour sa fille.


d’après La Peau et les Os et Lettre à une petite fille de Georges Hyvernaud
(éditions Le Dilettante)

mise en scène Céline Pouillon
avec Stanislas Nordey et Julie Pouillon
musique On croit qu’on en est sorti, réalisation, choix des textes, interprétation : Serge Teyssot-Gay
création lumières Philippe Berthomé
vidéo Céline Pouillon et Christian Argentino



Facebook

mardi 4, jeudi 6, vendredi 7
et samedi 8 novembre à 20:30
maison de la culture salle Boris-Vian
(entrée rue Abbé-de-l’Épée)
durée 1 heure 40

création en résidence à Clermont
du 20 octobre au 3 novembre 2014
à la maison de la culture

production la Comédie de Clermont-Ferrand