Germinal


Germinal
Halory Goerger
et Antoine Defoort


Pour clarifier les choses, d’abord, oublier Zola. Puis écouter attentivement Antoine Defoort et Halory Goerger, lorsqu’ils se qualifient eux-mêmes de plasticiens qui se sont invités sur les plateaux de théâtre et n’en ont pas encore été expulsés. Nous voilà justement à l’intérieur d’une boîte noire aux dimensions invariables. Absolument nu, le plateau mesure dix mètres sur huit. Pas plus, pas moins. Le plus petit écart suffirait à faire capoter l’expérience. Car c’est bien d’une expérience qu’il s’agit. Parmi les plus folles qui se puissent concevoir de nos jours. Imaginons le Monde avant qu’il ne devienne le Monde, l’Histoire avant qu’elle ne s’appelle l’Histoire, les savoirs, les connaissances, les usages avant qu’ils ne se soient constitués. Faisons comme s’il n’y avait rien. Absolument rien. Nada. Tabula rasa. Pour chacun des quatre protagonistes, dont Defoort et Goerger, tout ici est à trouver, à mesurer, à construire, à classer. Ce qui revient à nous faire passer en un peu plus d’une heure du temps de l’âge de pierre à la société numérique, sinon plus avant. Germinal est le nom de cette aventure hors du commun. Mi-belges, mi-français, ils sont tour à tour, ensemble ou séparément, comédiens sans référence, humoristes confirmés, wikipédistes, performeurs, musiciens, bruitistes, installateurs provisoires, plasticiens, fictionnistes, sonoristes, grammaticiens, arpenteurs ordinaires des mondes infra-contemporains, annonciateurs d’univers encore informes, héritiers légitimes de Bouvard et Pécuchet, épopéistes bancroches… On est confondu par tant de compétences additionnées.


conception
Halory Goerger
et Antoine Defoort

avec (en alternance)
Arnaud Boulogne,
Ondine Cloez/Beatriz Setién, Antoine Defoort/Denis Robert, Halory Goerger/ Sébastien Vial et la voix
de Mathilde Maillard

lumière et vidéo
Sébastien Bausseron
et Alice Dussart
son Robin Mignot
et Régis Estreich
plateau, direction technique Maël Teillant


LE JEU de l’oie du spectacle vivant



Facebook

mercredi 20, jeudi 21, vendredi 22, mardi 26, mercredi 27, jeudi 28 et vendredi 29 mai à 20:30
Cour des Trois Coquins salle Samuel-Beckett
durée 1 heure 15